L’intelligence émotionnelle fait de vous un meilleur leader (5 raisons)

Diriger et gérer une équipe n’est pas facile, mais certains se compliquent la tâche en ignorant quelques principes de base de l’intelligence émotionnelle.

Il n’est pas nécessaire d’être un expert ou de consacrer une quantité extraordinaire d’efforts à l’intelligence émotionnelle (également appelée EI) pour que vous et votre équipe en retiriez des avantages. En suivant quelques principes de base, vous pouvez améliorer votre intelligence émotionnelle et, par conséquent, améliorer beaucoup de choses, de l’expérience des employés aux performances organisationnelles. 💜

L’importance des soft skills dans un recrutement

Les soft skills souvent reléguées au second plan lors de la sélection des candidats. Bien sûr, ces caractéristiques sont hautement souhaitables car elles contribuent à stimuler la productivité et la communication au sein de votre organisation. Plus important encore, ces compétences se retrouvent souvent chez des candidats exceptionnels qui ont le potentiel de donner le ton au reste de l’équipe.

Mais comme nous le savons tous, la plupart des entreprises ont des exigences spécifiques, des hard skills sans lesquelles le candidat ne pourrait pas être performant. Les soft skills, en revanche, sont moins liées au rôle et plus à la dynamique sociale de l’équipe.

En tant que recruteur ou responsable du recrutement, l’intégration du bon candidat au bon poste ou à la bonne entreprise demande de la concentration et du dévouement. Il y a un équilibre rare qui doit être maintenu. Que se passe-t-il si votre candidat possède toutes les compétences nécessaires, mais pas les traits de caractère inclusifs et diversifiés qui lui permettraient de s’intégrer parfaitement ?

En outre, compte tenu des récents événements mondiaux, les compétences générales sont-elles plus importantes que jamais ?